Skip to content
Partageons nos fetes

80 ans : célébrer le bonheur de vivre, pas le passé

Voici le message que souhaite adresser L. qui vient de fêter ses 80 ans et dont les enfants et petits-enfants avaient préparé très gentiment l’anniversaire avec un concert, des chansons, un diaporama. Ce témoignage souligne combien des animations, imaginées avec les meilleures intentions du monde, peuvent être vécues bien différemment par ceux qui sont mis à l’honneur.

Attention, votre Mamie va aborder la 8ème, la 9ème dizaine et vous voulez lui faire plaisir en fêtant avec elle ce qui vous apparaît comme une réussite. Vous vous mettez à l’œuvre, plongeant dans la mémoire familiale, sortant de leurs boîtes les photos pour reconstituer la grande fresque de sa vie qui vous émeut tant. Prenez garde à ne pas transformer cette épopée en œuvre achevée : vous risquez de confronter douloureusement votre grand-mère (encore pleine de projets) à la finitude de sa vie.

N’oubliez pas ceci : pour être réussie, la vieillesse exige de poser les bagages du passé.

Elle nécessite de s’alléger, de se délester, pour aller de l’avant, rester disponible, ouvert au monde contemporain et de s’y sentir bien.

Alors, ne faites pas peser sur votre Mamie, en ce jour de fête, le poids de son passé.

Offrez-lui des projets, des projets en commun qu’elle pourra accomplir, de nouvelles pages à écrire, un avenir à construire, c’est-à-dire, le bonheur de vivre jusqu’au bout.

Merci infiniment L. de vous être mise derrière votre clavier pour nous faire partager ce que vous avez ressenti. Pour ma part, je comprends que votre descendance ait eu à cœur de célébrer votre vieet votre personnalité car chacun souhaiterait avoir votre clairvoyance, votre volonté de parler vrai et votre ouverture d’esprit le jour de ses 80 ans.

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques A comme Anniversaire 80 ansainsi que les articles publiés dans la catégorie Fêter la reine de la fête

Photo DG Jones

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *