Skip to content
Partageons nos fetes

Au menu de la journée dino, oeufs de T-rex et gâteau diplodocus

A l’expo sur les dinosaures du Muséum d’histoire naturelle (mieux vaut réserver sa place, car il y a une queue longue comme celle d’un mamenchirausus), on a appris que leurs oeufs n’étaient pas proportionnels à la taille des parents adultes : les petits sortis de l’oeuf avaient à peine la taille d’une oie et grossissaient de 2 tonnes par an, seule solution pour échapper aux prédateurs.
Comment faire des oeufs de T-rex ?
Faire cuire les oeufs durs
Briser la coquille
Les laisser tremper toute la nuit dans de l’eau teintée de colorant alimentaire (ne pas faire comme moi, en mettre seulement une pincée pour obtenir de fines veinures le lendemain en écalant les oeufs). L’effet est impressionnant.

GATEAU DIPLODOCUS
Concernant les gâteaux d’anniversaire d’enfant, mes préférences vont plutôt vers les réalisations faites en collaboration avec eux et donc pas trop compliquées.
Je cherche encore l’intérêt de dépenser une fortune dans les produits sublimes de professionnels qui ne seront pas appréciés à leur juste valeur par les intéressés.

Sur ces bonnes paroles, me voici donc lancée dans la confection d’un gâteau dinosaure, façon Angée Fée çA qui, d’après la page imprimée du “tuto”, me semble l’avoir repris d’un magazine jeunes : je me voyais bien faire un gâteau au chocolat dans un moule à manqué (jusque là, c’est dans mes cordes), et demander à ma bichounette de 7 ans de façonner et découper les taches, écailles, oeil et dents à la pâte d’amandes et au chocolat blanc.

Le produit fini, le voici (j’ai détouré la photo et recoloré les pustules vertes pour faire plus beau).
Je dois dire, nous étions contentes du résultat. Même si ça n’a pas été si simple que je l’imaginais et que la cuisine était bien retournée ! Bref, on a passé un très bon et long moment, ce qui était l’objectif de cette après-midi. Pédagogiquement, c’était loin d’être nul car il a fallu faire preuve de persévérance.

Ingrédients

Pour le gâteau au chocolat d’un diamètre de 20 cm, les ingrédients de votre recette habituelle
Si vous préférez sans chocolat, ça irait bien aussi, j’imagine.
Cette fois-ci, j’ai fait la recette chocolat-crème de marrons, avec une seule cuillerée de farine, c’est une de mes préférées.

• Pour le glaçage vert du corps
Sur la page du tuto du magazine, il est donné
100 g d’amandes en poudre, 100 g. de sucre glace, 2 c. à soupe d’oeufs battus et 1 c. à café de colorant alimentaire.
Ce sont les proportions que j’ai utilisées, avec les réserves suivantes.
– La consistance, un peu granulée à cause des amandes, a bien convenu (après tout, la peau des dinos était loin d’être lisse). Si vous préférez l’effet du tuto, il faudrait prendre des amandes en poudre très fine.
– Par contre, comme nous n’avons “enduit” que la face visible et non les côtés, la moitié de ces proportions aurait suffi.
– Avec l’excellent colorant dont je disposais, 1 c. à café était beaucoup trop : le vert était trop soutenu. Une pointe de couteau, c’est un max., surtout avec moitié moins de mélange.

• Pour les écailles, les taches, les dents
de la pâte d’amandes blanche et verte (il y en a chez Super U) et du chocolat blanc.

• Pour le glaçage qui servira à coller les morceaux
50 g. de chocolat
10 cl de crème fraîche et une pincée de cacao.

Comment faire ?

• Une fois le gâteau cuit, démoulé, refroidi, procédez à la découpe, comme sur le tuto.

J’avais pris la précaution de fabriquer un gabarit en papier, c’est au 3ème essai que je suis arrivée par tâtonnements à un gabarit convenable.

• Pour coller les morceaux, j’ai préféré reprendre la technique éprouvée de Pierre Hermé que j’ai déjà expliqué avec les cake pops : râper finement le chocolat, faire chauffer la crème et le cacao, puis verser progressivement le mélange crème cacao sur le chocolat, mélanger en faisant des gestes amples jusqu’à obtenir la consistance souhaitée = on n’a pas peur de s’en mettre plein les doigts de cette colle-là !

• Ensuite, faire le glaçage vert : pas de problème particulier avec les proportions ci-dessus : ça s’étale bien, à la spatule ou au couteau et ça cache les pièces rapportées. Nous, on n’en a mis que sur le dessus, et ça n’a pas coulé.

• Reste à utiliser le rouleau à pâtisserie, une petite bague, un petit couteau pour faire les tâches, les écailles, l’oeil avec les pâtes d’amande. La pupille est en chocolat noir. Les dents, en chocolat blanc.

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques M comme Menus et gâteaux, P comme Pâques T comme Thèmes de fêtes d’enfant/récapitulatif de la dino party ainsi que les articles publiés dans la catégorie Thèmes fêtes enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *