Skip to content
Partageons nos fetes

Comment faire un lip dub pour un mariage ou un anniversaire ?

Claire, j’ai un super truc à te raconter : pour l’anniversaire des 40 ans de B., on a fait un lip dub et on s’est trop marrés. Faut absolument que t’en parles sur ton blog. Viens le regarder sur mon PC.

Humm… J’ai alors dû dire à ma nièce qui m’interpellait aujourd’hui que ça fait 3 mois que je n’ai rien publié ici, que ce ne sont pourtant pas les idées qui manquent, que justement nous aussi, durant l’été, on avait participé à un lip dub génial au PACS de nos deux amies.
Franchement, qu’est-ce que t’attends ?

Qu’est ce qu’un lip dub ?

C’est une vidéo, en principe réalisée en un seul plan (sans montage), qui filme un groupe de personnes chantant en play back et dansant sur un air de musique connu.

Dans quelles circonstances ?

Cette animation semble avoir son origine dans les milieux professionnels avec comme objectif de souder les équipe puis s’est développée dans les écoles et universités : la plus célèbre est celle de l’Université du Québec à Montréal.

Depuis, elle s’est répandue dans les événements privés : mariages et anniversaires.
J’en ai regardé pas mal sur Internet. Beaucoup ont été préparées par les invités avant la fête pour être projetées le jour J, comme cadeau pour les mariés.

Pour ma part, j’ai adoré celle que nous avons faite car elle a été tournée sur les lieux de la fête, pendant l’après-midi précédant la cérémonie du PACS : tous les invités, vieux, enfants, bébés, expansifs, timides, bons danseurs, empotés, ont participé sans exception avec un entrain qui fait vraiment plaisir à voir.

Comment faire ?

Il faut un metteur en scène (bravo au nôtre et à tous ses assistants ! ) dont la première tâche sera de choisir une chanson rythmée, facile à chanter et se prêtant au mime ou à la danse. Les chansons d’Abba restent des classiques. Notre chanson était “Je t’aime comme un fou” de Robert Charlebois.

Puis il lui faudra “scénariser” chaque plan et décider sur quel lieu sera tourné le lip dub et chaque “saynète”. Le lip dub de ma nièce a été tourné dans un magasin de vêtements et le nôtre dans un grand jardin.

On passe ensuite aux répétitions. Pour ce qui nous concerne, les invités avaient été groupés par équipes qui avaient plusieurs activités à faire dans l’après-midi, dont la répétition du “couplet” de la chanson qui leur avait été affecté pour le lip dub. Chaque équipe désignait un ou une “crooner” qui était le chanteur supposé tenir le micro tandis que les autres membres de l’équipe dansaient, couraient, s’agitaient autour de lui.

Puis on tourne en principe une fois, la camera s’avançant d’un groupe à un autre. Dans la réalité, il nous a fallu deux/trois prises. Bien sûr qu’on peut faire un montage a posteriori mais mon impression est que c’est le fait de tourner en continu qui crée la mobilisation, la cohésion du groupe et la franche rigolade. Par contre, il faut ajouter le son original à la bande vidéo parce que le son de la bande audio d’enregistrement n’est pas assez bon (surtout si on a tourné à l’extérieur).

Si on fait un montage, on peut y inclure une séquence “les moments auxquels vous avez échappé” et, éventuellement, des plans de personnes chantant la chanson et filmées en dehors du lip dub car elles n’ont pas pu être présentes.

Diffusion

Si on veut mettre en ligne, s’assurer préalablement que tous les participants sont d’accord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *