Skip to content
Partageons nos fetes

Distribution de cadeaux à la mode espagnole : “el amigo invisible”

Avec qui jouer ?

Les joueurs ne doivent pas être trop nombreux (moins de 20).
Ils doivent bien se connaître : au plaisir de recevoir des lettres ou un cadeau, doit s’ajouter la curiosité de deviner quelle est la personne qui en est l’émetteur : mystère, mystère ….

Les Espagnols jouent en famille ou entre amis. Sur Internet, j’ai lu un témoignage de personnes qui ont fait ce jeu avant de clôturer une longue session de formation.

Un cadeau ou un/des courrier(s) ?

Il y a donc deux variantes principales.

• Si on choisit de s’offrir des cadeaux le jour de la fête, il sera souhaitable de fixer à l’avance un prix maximum à dépenser. On peut également préciser un thème (livre, musique, cuisine, saison, couleur, etc. ).

• Si on préfère échanger des courriers, ce sont donc des lettres, éventuellement accompagnées de petits présents, qui seront envoyées à l’ami invisible pendant une période déterminée. Elles seront anonymes, signées d’un pseudo. Leur auteur évoquera les liens et sentiments qui l’unissent au destinataire et y ajoutera des indices qui permettront de deviner son identité.

Comment désigner les amis invisibles ?

Traditionnellement, on se réunit pour mettre son nom dans un sac puis piocher dans le sac.
Si les membres du groupe sont éloignés les uns des autres, on peut demander à un tiers d’effectuer le tirage au sort et de communiquer aux invités le nom de leur ami par Internet.

L’important est ne divulguer à personne du groupe le nom de son ami invisible (= la personne pour laquelle il faut choisir un cadeau ou à laquelle écrire).

Comment choisir le cadeau ? Ecrire les lettres ?

L’idée est de permettre au bénéficiaire (l’ami invisible) de deviner qui a été à l’origine de cette attention : il faut donc à la fois garder le secret, mais choisir le cadeau ou les termes du courrier pour se faire identifier, sans être trop explicite.

Le jour de la fête ….

Si on a choisi le cadeau, tous les invités arrivent avec leur cadeau emballé et sur lequel ils ont indiqué le nom de leur bénéficiaire. Ils le déposent dans un lieu commun (une table, au pied du sapin, dans un coffre, …). Chaque invité, à tour de rôle, déballe son cadeau et fait une proposition concernant le nom de la personne qui aurait pu l’avoir choisi pour lui.

Dans l’hypothèse “lettre”, les destinataires ont eu le temps de réfléchir dès qu’ils ont reçu leur courrier. Ils peuvent venir à la fête avec ce qu’ils ont reçu et faire leurs suppositions en public.

Dans les deux cas, prévoir une petite collation !

Et s’il y a des désistements de dernière minute ou des invités surprise …

Dans les deux cas, il y aurait des invités qui n’auraient pas de cadeau à déballer. Effectivement, ce ne sera pas très sympatique. Je propose que l’hôte de la maison ait dans son placard un ou deux cadeaux top cuisine qui pourront être distribués en dernière minute ou conservés au cas où il n’y aurait pas de mauvaise surprise.

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques N comme Noël, R comme Réunion de famille ainsi que les articles publiés dans la catégorie Cadeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *