Skip to content
Partageons nos fetes

En accompagnement : pâtes, riz, semoule, polenta, pommes de terre ?

– Bon, c’est décidé, quand la famille au grand complet va débarquer pour les 80 ans de Grand-Papa ou les fiançailles de Lili (ou même pour Noël), je fais un bon “plat en sauce” de nos terroirs, genre daube provençale, coq au riesling ou boeuf bourguignon.

Ouais, tu n’auras rien à découper au moment de servir et tu ne vas pas te ruiner. Fait d’avance, ce sera meilleur. Mais … qu’est-ce que tu vas servir avec ?

Patatras ! Sur la recette, il y a écrit – ça dépend des recettes – : accompagnez d’un riz nature, de nouilles (alsaciennes) ou des pommes de terre vapeur. Vous vous imaginez donc, à l’aide des plus grands faitouts que vous ayez, surveiller la cuisson (11 mn, c’est écrit sur le paquet) pendant que l’apéro battra son plein, égoutter des litres d’eau bouillante, transvaser dans des plats de service, tout ça pour que finalement les plats n’arrrivent pas assez chauds sur la table.

Ci-après, je récapitule les avantages et les inconvénients des différents accompagnements et vous donne les résultats d’un pseudo-test comparatif dont j’étais l’unique arbitre. Personnellement, si nous sommes très nombreux à table, je préfère la semoule, la polenta, les spätzle (les 3 qui peuvent être réchauffés au four dans les plats de service) et le riz pilaf ou les risoni qui peuvent être réchauffés au micro-ondes. Et vous ?

Les pâtes

Inconvénients
Doivent être cuites dans une très grande quantité d’eau au dernier moment, avec un temps de cuisson très précis, et servies immédiatement.

Avantages
Pas cher
Tout le monde – ou presque – les aime.

Mon conseil
Pas de pâtes italiennes avec les plats en sauce de la gastronomie française : s’il y a quelqu’un d’origine italienne à la table, il ne manquera pas de vous faire remarquer que les pâtes ne sont pas un accompagnement. Donc, des pâtes alsaciennes qui “absorbent” bien la sauce !
A adopter si vous ne craignez pas la cuisine en désordre et les convives ne sont trop, trop nombreux.

Une alternative : les risoni, pâtes en forme de gros grains de riz. Bon, ils sont italiens mais on fera une exception, pour une fois !

Les pommes de terre vapeur

Inconvénients
Doivent être cuites au dernier moment.

Avantages
Goûteuses, si non réchauffées
Peuvent être épluchées à l’avance (en les laissant tremper dans de l’eau)
Peuvent même ne pas être épluchées avec certaines variétés à la peau très fine (plus chères)

Mon conseil
Moins exigeantes que les pâtes (peuvent attendre un peu dans un cuit-vapeur).
Cuites à l’eau, elles peuvent être revenues rapidement dans une poële (à adopter si on n’est pas trop nombreux).

Riz

Inconvénients
Si nature, doit être cuit dans une grande quantité d’eau au dernier moment, avec un temps de cuisson très précis, et servi immédiatement.
Cuit à l’eau, un peu fade ?

Avantages
Pas cher
Peut se réchauffer au micro-ondes
Peut être servi joliment (dans des timbales, en forme de cône, etc…)

Mon conseil
Préférez la cuisson pilaf qui évite d’avoir à égoutter le riz (et hop, un accessoire à laver en moins !) Avec un oignon revenu et un carré de bouillon de poule dans l’eau, son goût est plus plaisant. La proportion pour le riz est de 1 verre de riz pour deux personnes et 2 verres et 1/2 d’eau pour 1 verre de riz : en respectant cette proportion, il n’y a plus de liquide à la fin de la cuisson.

Semoule et polenta

Inconvénients
La semoule n’est pas toujours facile à cuire : elle attache au fond de la casserole.
La polenta achetée précuite me semble plus aisée à cuisiner.

Avantages
Peuvent être préparées à l’avance, stockées dans un plat carré allant au four, réchauffées au dernier moment au four puis découpées en gros cubes : beaucoup d’atouts.
Peut être aromatisé avec du laurier et du parmesan

Mon conseil
Solution très pratique, à condition d’avoir une place dans le four, ce qui n’est pas toujours le cas, surtout si on a déjà la viande ou le poisson qui cuit au four !

Spätzle

“Petits moineaux” en alsacien, préparés à base d’une pâte à pâtes (farine+oeufs). Il en existe des secs ou des frais et on peut les préparer maison, à condition de posséder l’appareil. J’en ai un et je m’en sers une fois pas an car c’est un gros boulot : pas tant de préparer la pâte, ni d’actionner ce appareil au-dessus de l’eau bouillante mais plutôt pour laver la vaisselle toute collante.

Inconvénients
Assez “pâtouilleux”, autrement dit pas légers, légers !
Si on les achète frais tout préparés, coûteux.
Si on les achète secs, on retrouve les inconvénients de toutes les pâtes.

Avantages
Très pratiques car ils se réchauffent très facilement au four et sont un très bon accompagnement pour les plats en sauce.
Les enfants les aiment beaucoup. Moi aussi, à vrai dire.

Mon conseil
A adopter si on a beaucoup de temps avant la fête et l’appareil pour les préparer soi-même.

Photos Minimalniemand et Cite_deux

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubrique C comme Comparatifs, G comme Grandes tablées ainsi que les articles publiés dans la catégorie Boire et Manger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *