Skip to content
Partageons nos fetes

Infolettre n°16 – sept.12 – Dire non aux goûters XXL

Dans cette infolettre de rentrée, j’ai poussé un coup de gueule contre les sites Internet qui vendent à prix d’or des coffrets “kits prêts à l’emploi” et prestations luxueuses pour parents culpabilisés par le manque de temps et soucieux d’affirmer leur statut social, au travers de la fête d’anniversaire de leur enfant.
Il est plus que temps d’envoyer promener toutes ces sollicitations et de valoriser ce qui nous rend heureux : des bons amis, l’odeur du gâteau qui cuit dans le four, le temps passé à préparer la fête en compagnie de ceux qui nous aime.
Lire ci-après l’intégralité de l’infolettre.

Photo Princess party to go (si les Américains ont ces habitudes de sur-consommation, ce n’est pas une raison pour les imiter)

Dire non aux vendeurs d’illusion

Oh la la la vie en rose, le rose qu’on nous propose (…)
Aie, on nous fait croire, que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires, dérisions de nous dérisoires

Qui dit mieux que Alain Souchon dans Foules sentimentales dès 1993 ?
Vingt ans plus tard, je m’effraie de constater que la logique de compétition et de concurrence dénoncée par Daniel Cohen dans Homo economicus se soit aussi étendue au petit domaine des fêtes qui m’occupe.

La quête de la performance étendue à l’organisation de l’anniversaire d’enfant

Pour s’en convaincre, il suffisait de lire dans le Magazine du Monde (un hebdo qui me met en colère tous les vendredis) un article ahurissant sur “les goûters XXL : l’anniversaire des petits voit de plus en plus grand“.
La journaliste a interviewé complaisamment, sans l’ombre d’une analyse, des créatrices de sites qui vendent à prix d’or des articles supposés assurer une fête réussie : gâteaux somptueux, coffrets, vaisselle et éléments de décoration assortis au thème, animations luxueuses.

En voici extraites quelques perles.
“Les valeurs individuelles n’ont jamais été aussi fortes et la customisation a gagné la sphère du goûter. Quand on reçoit chez soi, la fête permet d’affirmer son statut social auprès des autres parents”.
– “La pression est liée à la culpabilité des mères qui travaillent et veulent se rattrapper l’espace d’un jour”.
– “On a diversifié les thèmes proposés car les parents exigent plus d’originalité”
(pour des prix variant de 580 à 2000 € !).

Où trouver le goût du bonheur ?

J’ai cherché en vain dans l’article où était mentionné le plaisir de l’enfant et ce qu’il pourrait désirer pour son anniversaire.
Je doute fort qu’il choisisse la jolie vaisselle jetable, ou le baptême d’hélicoptère même si, comme on nous l’affirme sottement, “les enfants ont intégré ces codes et participent à la surenchère” (ce qui serait sûrement une mauvaise raison pour s’y associer).

Je préfère penser que l’enfant privilégiera la compagnie de bons copains, un thème rigolo et bricolé en famille, des gâteaux sortis du four de la cuisine, le tout moins chic – et moins cher – mais dont il sera mille fois plus fier.

Un anniversaire fait maison, ça prend trop de temps ?

C’est “L” objection récurrente des parents débordés, cible de clientèle des vendeurs de “kits prêts à l’emploi” ou de fêtes haut de gamme.
Mais ne nous laissons pas impressionner par leurs arguments trompeurs.

A mon sens, le temps partagé à l’occasion de l’anniversaire d’un enfant – ou d’un adulte d’ailleurs – est le cadeau le plus précieux, tant pour l’enfant, le parent que pour tous ceux qui auront la chance d’être sollicités pour donner un coup de main, grand frère/soeur, tonton, voisine, autres parents, etc…

Et si vous n’étiez pas tout à fait convaincus, voici quelques idées simples, rapides et pas chères

Les 83 jeux à 0 euros et les 72 jeux d’anniversaire de Si tu veux jouer
Louer un appareil à fondue à chocolat (9 €), à barbe à papa (13 €) chez Ma petite cuisine, y associer une chasse au trésor pour trouver tous les ustensiles dans la maison.
Les jeux/animations pour enfants et jeux/animations pour adultes sur ce blog.

Fêtes de l’automne

26 septembre Pour les juifs, Yom Kippour, jour de jeûne et de repentir, qui sera suivi le 2 octobre de Souccot, la joyeuse fête des cabanes
8 octobre Action de grâce, le Thanksgiving des Québécois
26 octobre Pour les musulmans, Aïd al kabir ou le sacrifice du mouton
31 octobre Halloween
1er novembre Jour des morts au Mexique El dia de los muertos
22 novembre Thanksgiving chez les Américains du Nord

Et ce sera décembre et l’attente des fêtes de fin d’année. A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *