Skip to content
Partageons nos fetes

Le meilleur pour la fin avec une soupe à l’oignon

Ceux qui avaient affaire ailleurs sont partis, laissant les assiettes sales et les épluchures (autrefois les cendriers pleins) derrière eux. Traînassent encore ceux qui n’ont pas envie de se séparer, qui pensent que tout n’a pas été dit : les couche-tard, les solitaires, les sentimentaux, les altruistes. C’est alors que le/la maître(sse) de maison se souvient qu’il y a un paquet d’oignons surgelés prédécoupés dans le congélo. Le temps de faire revenir les oignons dans un grand caquelon, les conversations reprennent de plus belle, en même temps que la table se débarrasse et que les verres de la fête d’avant se lavent et s’essuient. On remet la nappe après avoir secoué les miettes. On découpe en tranchettes les baguettes de pain pour parfaire la gratinée. Ça brûle au sortir du four !

Autour de la table, dans le fumet des oignons cuits, le petit groupe de privilégiés s’adonne à l’exercice si réjouissant du debriefing de la soirée (= puisqu’on est là, on est hors critique !). C’est l’heure au cœur de la nuit où l’écoute devient plus acérée, instant de complicité qu’on se serait mordu les doigts de rater.

Lire ci-après la recette de Guy

Photo La cuisine de Nathalie – Le blog des recettes faciles : les photos et les recettes sont alléchantes

Ingrédients

pour 8 environ

1 kg d’oignons surgelés (à toujours avoir dans son congélateur, au cas où !!)
1 fond de vin blanc qu’auront laissé les assoiffés
1 baguette qu’on aura achetée en trop (c’est connu, on voit toujours trop grand avec le pain)
1 cube de bouillon de volaille
1 c. à soupe de farine
du comté râpé

Préparation

Dans un grand faitout (de préférence allant au four), faites revenir les oignons dans de l’huile.
Avec des oignons surgelés, cette opération est assez longue car il faut attendre que l’eau s’évapore et que les oignons deviennent d’abord translucides puis brunissent (environ 1/4 d’h.). Il faut remuer très réguièrement (et donc un ou plusieurs invités devront tenir compagnie au cuisinier).

Ajoutez la cuillerée de farine, montez le feu, mélangez activement jusqu’à ce que les oignons caramélisent. Puis rajoutez le vin blanc et continuez à tourner.

Ensuite, ajoutez de l’eau (en fonction du nombre de couche-tard qui espèrent se régaler) et le bouillon de volaille. Laisser mijoter une petite demi-heure.

Pendant ce temps, découper des petites rondelles dans la baguette.

Si votre récipient va au four, poser les tranchettes de baguette sur la surface, ajoutez du comté râpé et faites gratiner sous le grill du four.

Servez quand la surface est dorée.

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques E comme Economique et M comme Menus ainsi que les articles publiés dans la catégorie Boire et manger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *