Skip to content
Partageons nos fetes

Les clés de succès de la cousinade des 80 ans de P. (4)

Les invités à la cousinade organisée par mon ami P. ont été très heureux de cette réunion familiale très élargie qui leur a permis de se plonger dans la longue histoire de leur famille et de faire plus amplement connaissance les uns avec les autres. Ils ont pu mesurer à cette occasion leurs points communs (par exemple, une plus large proportion d’artistes et de personnes exerçant dans le secteur médical que dans la population française, quelques individus de petite taille, un attrait pour la mer) et la richesse de leur diversité d’aujourd’hui.

Pour ma part, je retiens plusieurs idées du récit de la fête des 80 ans de P.

• Clarté de l’objectif de la fête
Il s’agissait de convier les descendants de ses grands-parents. Cent quarante personnes, et seulement celles-là. Le groupe était « homogène » et, en cela, très différent d’un mariage qui, par définition, réunit deux groupes familiaux. Le programme a donc été retenu sur deux jours et établi en ce sens.

Les 120 personnes qui ont répondu à l’invitation voulaient avoir l’occasion d’approfondir les liens les unissant. On a donc privilégié les situations de rencontre sans ajouter d’animations intempestives : pour la soirée du samedi, photo de groupe, apéro, dîner à table, danse ; brunch avec placement libre le dimanche midi.

• Invitations soignées
Je suis sûre que les très jolies invitations, envoyées par courrier avec le tableau généalogique de la descendance ont contribué à donner envie de participer à cette cousinade. A réception, j’imagine que les invités ont dû se dire : c’est génial, il y aura mon cousin F. que je n’ai pas revu depuis 10 ans, ah, la grand-tante N. a eu 7 enfants, … et se sentir impatients de s’y rendre.

• Choix judicieux du lieu de la fête
Les organisateurs et les invités ont été très satisfaits de la réception au domaine du Petit Plessis près de Nantes. Le lieu était charmant, proche d’un hôtel et de gîtes accessibles à pied.

• Le souci d’aider les invités à se retrouver
Avec l’aide précieuse de quelques membres de la famille, P. s’est préoccupé de mettre à disposition des invités de nombreux outils et documents afin de leur permettre de se repérer parmi l’assistance nombreuse et de pouvoir engager facilement la conversation : outre le tableau généalogique, les badges d’identification, la liste d’identification à des groupes familiaux, les noms et le domaine d’activité des différents présents autour de la table, les récits des événements familiaux sur chaque table.

• Des détails d’organisation à retenir

– Nommer un “chef” à chaque table, responsable de gérer les éventuels incidents

– A l’entrée de la salle de réception, afficher une liste alphabétique des invités avec désignation du nom de la table pour faciliter l’installation au dîner

– Un court discours d’accueil à l’apéro du maître de cérémonie, présentant le programme et évoquant brièvement les personnes absentes et disparues et remerciant les personnes ayant contribué à la préparation de la fête

– Une photo de groupe souvenir, réalisée par un professionnel, qui s’était placé à l’étage du domaine pour pouvoir photographier toute l’assistance.

– Deux “baby sitters” pour prendre soin des enfants et bébés.

Lire également

– Pourquoi j’ai organisé une cousinade pour l’anniversaire de mes 80 ans (1)

– Les préparatifs de la cousinade : les invitations et les badges (2)

– Le placement à table et les récits familiaux (3)

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques C comme Cousinade ainsi que les articles publiés dans la catégorie Autres fêtes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *