Skip to content
Partageons nos fetes

Les préparatifs de la cousinade : les invitations et les badges (2)

Ci-aprèsla suite du récit de la cousinade et ce qui a été fait par P. pour que tous les invités aient grande envie de participer à l’événement.

• Distribuer l’arbre généalogique
«Quand j’ai pris la décision de réunir ma nombreuse famille à l’occasion de l’anniversaire de mes 80 ans, je savais pouvoir compter sur desaides précieuses. Mon frère aîné, doyen de la fête, s’était déjà passionné pour notre généalogie et avait rédigé manuellement un livre « Anecdotes et récits familiaux ». De plus, ils’était attaché à représenter l’ensemble de la descendance de nosgrands-parents paternels et maternels sur une feuille de format A3. Ce document, écrit et dessiné à la main fort joliment, a été reproduit et distribué à tous les invités.»

Photo Kmeron

• Envoyer les invitations par courrier

« Il n’a donc pas été trop compliqué de disposer descoordonnées des 140 descendants de mesgrands-parents paternels et maternels. En s’inspirant des illustrations que monfrère avait dessinées sur l’arbregénéalogique, une de mespetites-nièces, graphiste très talentueuse, a créé les invitations que nous avons adressées par courrier, avec :

une reproduction en petit format de l’arbre de la descendance
le pland’accès au lieu de la réception
le coupon-réponse détaillé (présence ou non auxdifférents événements).

Les réactions à réception de cet envoi m’ont surpris par leurenthousiasme. Cent-vingt personnes ontrépondu positivement. Beaucoup m’ont appelé pour me dire combien ils étaient impatients de venir ! En entendant l’intense désir de mieux se connaître, j’aieu le souci d’imaginer comment faciliter les rencontres et les repérages lejour J.»

• Donner des badges à la couleur de son groupe familial

« J’ai donc regroupé les présents en 5 «tribus »familiales ou géographiques, auxquelles a été attribuée une couleur. J’ai fait fabriquer des badges aimantés sur lesquels figuraient les noms et prénoms,sur fond de couleur du groupe d’appartenance.

J’ajoute que j’ai aussi affiché àl’entrée de la salle de réception :

listealphabétique de tous les invités et de leur couleur de groupe,
affectation à la table,
récapitulatif des présents par table.

Bien sûr, l’investissement dans tous ces préparatifs estassez lourd mais, à mon sens, ils ont contribué, avant la fête, à susciter l’envie de retrouver l’histoire singulière denotre famille et, pendant la fête, àfavoriser les échanges. »

Lire également

– Pourquoi j’ai organisé une cousinade pour l’anniversaire de mes 80 ans (1)

– Le placement à table et les récits familiaux (3)

– Les clés du succès d’une cousinade (4)

A noter
P. a fait fabriquer les badges par un sous-traitant. Il est également possible de les fabriquer soi-même avec la machine Badge it, comme je l’ai décrit dans l’article sur les badges personnalisés

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques C comme Cousinade ainsi que les articles publiés dans la catégorie Autres fêtes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *