Skip to content
Partageons nos fetes

Dîner de femmes pour anniversaire 50 ans

quel choix extraordinaire ! La salle du fond nous est réservée. Nous sommes “chez nous”. Quand j’ai vu cette annexe si conviviale, j’ai pensé “formidable, on va pouvoir rigoler tranquilles”. Le menu a été très soigneusement choisi, le service est efficace et discret.

Un repas d’anniversaire avec que des filles, quelle idée géniale ! Nous ne nous connaissons pas toutes bien sûr, mais peu importe le plan de table : c’est l’amitié pour N. qui nous lie et qui nous donne envie de nous connaître.

N. se lève, sort ses feuilles de papier …aaah, le discours … !
Nous nous calons sur nos chaises, ravies à l’avance par ce que nous allons entendre.
Discours savamment préparé : chaque mot est pesé pour mélanger subtilement émotions à fleur de larmes et complicité rieuse. La légèreté en fil conducteur s’allie à la profondeur exprimée par flashes.

Chacune retrouve ensuite une anecdote vécue avec N. ou un trait marquant de sa personnalité. Que pense-t-elle, en entendant évoquer toutes ces histoires anodines ou plus profondes, qui reviennent spontanément à la surface ? Et l’espace de quelques secondes, quel souvenir voile son regard ?

Arrive le moment des cadeaux : une avalanche de jolies petites boîtes, dans des paquets de toutes sortes, qu’elle ouvre un par un, en demandant chaque fois de qui vient le cadeau. La première boîte : oh ! une paire de boucles d’oreilles ! La seconde boîte : ooh, une seconde paire de boucles d’oreilles ! Plus de dix autres paires vont suivre.

Là encore, la consigne a été remarquablement suivie. Quelle variété dans les modèles !

A “l’ordre du jour” figurant sur les invitations, nous devions “parler des maris, des jules, des parents, des collègues et des enfants, mais aussi de nous, de notre moral, de nos souvenirs communs et de nos projets”. En fait, de quoi avons-nous parlé ? De tout ce qui rend nos vies multiples : les maladies des enfants, nos voyages professionnels, nos allergies, sans oublier les enjeux de la stratégie d’entreprise ou les travaux à faire dans la maison. Il faudra se souvenir de ce qui nous a fait nous esclaffer : les jeux de mots qui rebondissent de l’une à l’autre, les bêtises de jeunes filles et pas mal d’anecdotes du sexisme ordinaire. Imitations, rires et solidarité !

Il restera de cette soirée si réussie ce plaisir incontestable de se retrouver entre femmes pour faire la fête … une parenthèse de bonheur … une perle d’amitié, solide et précieuse. “

H.

Idées à retenir :

– Les 5 roses apportées par chaque invitée qui ont composé un magnifique bouquet.

– Le même choix de cadeau, acheté individuellement (ou en se regroupant) par les participants. Ici, nous avions retenu les boucles d’oreilles. Mais on pourrait reprendre l’idée avec des livres, des cadres photos, des stylos, sets de table, assiettes anciennes, … (selon le goût de l’intéressé).

– N. avait demandé à H. dont elle connaissait le talent et le goût pour l’écriture de rédiger ce texte qui a été distribué après la fête aux invitées, en même temps qu’un petit album photo : charmante attention qui m’ a permis aujourd’hui de me souvenir de ces instants délicieux.

Claire

Pour aller plus loin ensemble, d’autres bonnes pioches sur Partageons nos fêtes

en consultant Tout sur les fêtes de A à Z, rubriques A comme Anniversaire 50 ans et D comme Discours

Photo by Mary

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *